Installation d’aspiration et d’épuration

Mion Ventoltermica conçoit, fabrique et installe des installations d’aspiration et d’épuration en mesure d’aspirer, filtrer et épurer l’air des poussières, fumées, brouillards chimiques ou solvants dérivant de processus d’usinage des matières premières ou de production, afin d’éviter qu’ils ne se dispersent dans l’environnement et causent des dommages pour les travailleurs, les processus et les équipements.

Les installations d’aspiration et d’épuration Mion Ventoltermica sont développées et réalisées en fonction du type et de la dangerosité des poussières ou matières polluantes à traiter.

Plus de détails sur l'installation

Les installations d’aspiration et d’épuration Mion Ventoltermica permettent de filtrer et d’épurer l’air de poussières, sciure, copeaux de bois, plastique, papier, métaux, ainsi que de substances aériformes telles que les fumées, brouillards chimiques et solvants, au moyen de machines adaptées à ces usages et fabriquées par l’entreprise, à savoir : cyclones ou épurateurs multicycloniques (systèmes de pré-abattage), filtres à manches, filtres à cartouches, filtres à charbons actifs, tours de lavage, biofiltres, etc. Il s’agit de systèmes d’abattage à sec ou par voie humide en mesure de retenir les poussières ou les substances polluantes présentes dans le flux gazeux.

Nos installations conjuguent en effet parfaitement haute efficacité opérationnelle et respect des normes en vigueur en matière d’émissions dans l’atmosphère.

En cas de traitement de poussières provenant de fumées de combustion, on utilise des cyclones ou des épurateurs multicycloniques en guise de systèmes de pré-abattage, puis des filtres à manches isolés dotés de manches réalisés dans un tissu particulier, résistant aux hautes températures et aux éventuelles agressions acides.

En présence de poussières potentiellement explosives, les équipements sont développés et produits par Mion Ventoltermica en conformité avec la directive communautaire 2014/34/UE (Directive ATEX).

AVANTAGES:

  • respects des critères imposés par la loi en matière d’émissions dans l’atmosphère et construction en conformité avec la directive ATEX ou NFPA 68 – NFPA 69;
  • salubrité et sécurité accrue à l’intérieur des lieux de travail;
  • valorisation de déchets ou chutes de matériau à réinjecter dans le cycle de production, avec pour résultat un avantage économique considérable;
  • économie de coûts de gestion et de nettoyage des environnements de travail;
  • augmentation de l’efficacité et des performances des équipements, ainsi que de la qualité du produit fini, puisque l’on évite que les poussières ou les substances polluantes se déposent sur les machines-outils et sur les éléments environnants, ce qui compromettrait leur fonctionnement et la qualité du produit final.
Partagez sur